© Dernières Nouvelles D'Alsace, Lundi 25 Août 1997.



 
EuroTournoi : le rendez-vous des champions




La Robertsau, avec Laurent Roth, de retour de Mulhouse, sera un outsider ambitieux. : (Photo DNA)


 Le 4e EuroTournoi de Strasbourg se déroulera de mercredi à samedi. Huit équipes, dont quelques ténors européens, participeront à cette manifestation organisée par l'ASL Robertsau et l'ASS.

 Il ne s'agissait, à l'origine, que de doter Strasbourg d'un tournoi qui lui faisait grandement défaut. Aujourd'hui, quatre ans après sa création, l'EuroTournoi de Strasbourg est devenu un rendez-vous des plus prisés. A l'image du Marrane, cette manifestation fait, à présent, partie des passages obligés, de ceux dont chacun veut être.  Pas étonnant, dans ces conditions là, que le plateau mis sur pied par Vincent Narducci et les siens soit de première qualité. Autour des régionaux que sont la Robertsau (promu en Division 2) et le SC Sélestat (de retour au plus haut niveau), on retrouvera ainsi les formations de Chambéry et de Créteil ainsi que les Allemands de Grosswallstadt, les Russes d'Astrakan, les Portugais de Braga et les Hongrois de Budapest.

Français ambitieux

 Du côté français, on suivra avec attention les prestations des deux Alsaciens en lice. Devant son public, la Robertsau voudra prouver que son arrivée dans le secteur de performance ne doit rien au hasard. Les joueurs de Vincent Bléger, sans pression, peuvent réussir de belles choses. Idem pour le SC Sélestat pour lequel cet EuroTournoi constitue un excellent test. Dragos Dobrescu et les siens tenteront de montrer qu'ils sont sur la bonne voie à trois semaines de la reprise.  L'équipe de Radu Voina sera opposée, en poule, à l'US Créteil, vainqueur de la Coupe de France la saison dernière. Une équipe parisienne qui fait partie des favoris du prochain championnat de France au même titre que Chambéry, 5e du dernier exercice. Bien que privés de la nouvelle star française Guillaume Gille (au Mondial espoir en Turquie en compagnie du Sélestadien Thierry Omeyer), les Savoyards pourraient être la surprise de ce tournoi.

Richardson chez lui...

 Les quatre équipes étrangères participant à ce 4e EuroTournoi constituent autant de référence. Autour de Jackson Richardson (devenu Strasbourgeois de coeur depuis qu'il évolue en Allemagne), Grosswallstadt voudra montrer que le championnat allemand est le plus performant d'Europe. Entraînée par Thomas Gloth, qui failli bien être sélestadien il y a quelques années, la formation germanique ne manque pas d'arguments : Kljaic (fils de l'entraîneur de Wallau-Massenheim) et Dakic, deux internationaux yougoslaves, Dörhöffer, Roos ou Grimm.  Braga représentera un handball portugais en pleine ascension (les Lusitaniens ont barré la route du Mondial-97 à l'Allemagne !). Auteurs du doublé Coupe-championnat en 1996, vice-champions d'Europe en 1994, les anciens coéquipiers de Dragos Dobrescu alignent quelques joueurs de talent comme Carlos Resende ou El Attar, le meilleur joueur égyptien de ces dernières années arrivé durant l'intersaison.  On ne connaît pas grand chose d'Astrakan si ce n'est que cette formation représente le handball russe, le meilleur au monde actuellement. Pas une mince référence. Lev Voronin, champion du monde au Japon, et les siens seront à surveiller.  Dernière équipe en lice : Elektromos Budapest. Vainqueurs de la Coupe de Hongrie la saison dernière, les Magyars comptent dans leur rangs Perger et Rosta, deux joueurs ayant affronté la France à Kumamoto lors de la petite finale du Championnat du monde.  Bref, c'est du beau monde qui foulera cette semaine les terrains de la Robertsau, du Tivoli et, mercredi, de Reichstett et de Sélestat. Une pléiade de joueurs de grand talent qui feront, à n'en pas douter, de ce 4e EuroTournoi une réussite. Une de plus...

A.V.