© Dernières Nouvelles D'Alsace, Mercredi 30 Juillet 1997.



EuroTournoi : haut niveau et... propagande

 L'EuroTournoi 97, 4e du nom, se déroulera du 27 au 30 août prochain. L'occasion pour les organisateurs de cette superbe manifestation de faire oeuvre de propagande.

 Toujours plus, toujours mieux : tel semble être le mot d'ordre de Vincent Narducci et des siens, eux qui, depuis quatre ans, proposent aux fans bas-rhinois de handball un spectacle allant crescendo.  L'EuroTournoi 97, qui se disputera du 27 au 30 août, entre de plain pied dans cette philosophie, quelques uns des meilleures équipes françaises et européennes étant de partie. Créteil (détenteur de la Coupe de France), Chambéry (5e la saison dernière), Sélestat (de retour en D1) et la Robertsau (nouveau venu dans le secteur de performance) côté français ; les Portugais de Braga, finalistes de la Coupe d'Europe 94), les Russes d'Astrakan (pas rien pour qui sait le niveau de la nation championne du monde en titre), les Hongrois de Budapest et, pour la bonne bouche, le TV Grosswallstadt de Jackson Richardson. Du bon, du très bon...

Décentralisation

 Durant quatre jours, du mercredi au samedi (finales au Centre sportif de la Robertsau), chacun y trouvera ainsi son compte, le moins attentif des spectateurs présents n'étant certainement pas Daniel Costantini, devenu un habituel de ce rendez-vous strasbourgeois. Tout le monde, y compris les non-strasbourgeois, les responsables de cet EuroTournoi ayant décidé d'innover cette année.  « Dans un souci de propagande, nous avons décidé de décentraliser ce tournoi le premier jour, confie Vincent Narducci. Reichstett et Sélestat seront ainsi maîtres d'oeuvre mercredi d'une première journée ne manquant pas de piquant. »  Ce coup d'essai devrait se transformer en coup de maître lorsque l'on sait l'intérêt que l'on porte au handball, tant du côté reichstettois qu'en Centre-Alsace. D'autant que les matches proposés (Robertsau-Astrakan puis Grosswallstadt-Chambéry d'un côté, Créteil-Budapest et Sélestat-Braga de l'autre) promettent autant de belles explications.  Bref, ce 4e EuroTournoi sera, à n'en pas douter, du calibre des précédantes éditions. Pourrait-il en être autrement lorsque l'on sort de sa manche quelques champions du monde et beaucoup de ceux faisant, depuis quelques années, les beaux jours du handball européen ?

A.V.