© Dernières Nouvelles D'alsace, Samedi 19 Juin 2004.
Voir les magiciens...
 


 


 


Ivo Diaz, le Hongrois d'origine cubaine, et Guillaume Gille, deux des stars du handball mondial présentes à Strasbourg durant l'ET.(Photo AFP)

 


 

Le 11e EuroTournoi, pour l'occasion tournoi préolympique, se déroulera du 22 au 25 juillet prochains. Avec la participation des équipes de France, d'Espagne, de Hongrie et d'Égypte. Celle, aussi, de quelques-uns des meilleurs joueurs de la planète.

PARI. - L'EuroTournoi, ce sera indéniablement l'événement de l'été. D'autant que cette manifestation se disputera après l'Euro de football (finale le 4 juillet) et avant les Jeux OIympiques (13 au 29 août). « Une date inhabituelle (il se déroule depuis 10 ans à la fin août) confie Christian Carl, le président de l'ET. Et, malgré cela, le pari est de remplir le Rhenus sport durant ces quatre jours de compétition. Histoire de montrer, s'il en est encore besoin, que l'Alsace est vraiment terre de handball... »
 UN SUR TROIS. - Un pari qu'il ne devrait pas être difficile de gagner dans la mesure où le plateau sera d'une qualité rare. Pas de clubs, préolympique oblige, mais quatre équipes nationales, toutes qualifiées pour les Jeux d'Athènes (soit un tiers du plateau olympique). Avec, en tête d'affiche, la France de Jackson Richardson, porte drapeau de la délégation française en Grèce. Avec, aussi, l'Espagne, la Hongrie et l'Égypte.
 

Stars à gogo

 PLATEAU. - Un plateau des plus relevés dans la mesure où la France et l'Espagne font partie des grands favoris de ces JO. Jeux où l'Égypte, championne d'Afrique en titre, et la Hongrie, en voie de retrouver le rang qui fut le sien il y a quelques années, peuvent espérer jouer les trouble-fête.
 STARS. - Équipes de qualités, mais également joueurs de talent. Les « stars » ne manqueront en effet pas en cette fin du mois de juillet au Rhenus Sport. Au hasard, Jackson Richardson, Thierry Omeyer, Nikola Karabatic ou Bertrand Gille côté français, Talent Dujschebaev, Garalda ou Barufet chez les Espagnols, les ... ex-Cubains Perez et Diaz chez les Hongrois ou encore Zaki et Egazy dans les rangs égyptiens. Énumération non exhaustive, loin de là.
 PROGRAMME. - Les quatre équipes en présence en découdront durant quatre jours, chaque sélection disposant d'une journée de repos. Pour la France, ce ne sera que montée en puissance. L'Égypte pour débuter (seul match du jeudi 22), la Hongrie pour suivre (avec Espagne - Égypte) le samedi 24 et l'Espagne pour finir (avec Hongrie - Égypte) le dimanche 25. La rencontre Espagne - Hongrie aura lieu le vendredi 22.

Anciens et nouveaux

 ESPRIT. - L'EuroTournoi, par la voix de ses dirigeants, a toujours tenu à associer haut-niveau et convivialité. Quant bien même l'édition 2004 constitue un préolympique, il en sera de même cette année. C'est ainsi que les Français, en stage à Vittel la semaine précédant le tournoi alsacien, seront en famille à Strasbourg. Le tout, comme les trois autres délégations, logé au Hilton.
 SÉLECTION. - En famille, pas en vacances pour autant. Car si le gros de l'écrémage se sera fait avant l'ET, les joueurs présents à Strasbourg joueront gros. Ils seront, en effet, 18 à jouer le Tournoi. Et 15 seulement à s'envoler pour Athènes via le Caire où l'équipe de France dans sa configuration JO disputera un dernier tournoi avant d'entamer les festivités olympiques.
 FAMILLE. - L'ET, c'est une grande famille, véritablement. Qui compte ses anciens comme Christian Carl, nouveau président et un des fondateurs du tournoi. Avec, aussi, Olivier Ragot et Christophe Celeny, respectivement vice-président et directeur du tournoi, qui, il y a 11 ans et alors tout jeunes, étaient accompagnateurs d'équipe. Avec, enfin, Philippe Schaaf, qu'on ne présente plus, et qui fait cette année son entrée en tant que chef de plateau. « Pas inintéressant, en tant qu'ancien joueur, de découvrir l'autre côté du décor... »

Parrain et papa

 17. - Preuve de la place prise par l'EuroTournoi dans le calendrier international (certains n'hésitent pas à dire qu'il est devenu un des plus grands tournois existants), ce sont 17 nationalités, par la voie de leur équipe nationale ou des clubs engagés, qui ont déjà été représentés. Pas rien...
 INVITÉS. - Il y aura les joueurs, il y aura aussi quelques invités de marque. Dont Daniel Costantini, emblématique entraîneur des équipes de France championnes du monde en 1995 et 2201, fidèle parmi les fidèles de l'ET. Comme, aussi, Vincent Narducci, père fondateur d'une manifestation que le nouveau président de la Ligue voit grandir depuis Saint-Raphaël.
 BUDGET. - A plateau exceptionnel, budget en hausse. De 180 000 euros, celui de l'ET est passé, cette année, à 220 000 euros. Grâce, notamment, aux efforts consentis par les partenaires, certains de très longue date, de la manifestation strasbourgeoise.