EuroMag  27 07 2004

L’organisation tout en douceur

Pour réussir un beau tournoi il faut beaucoup de paramètres ! Un plateau de choix, et là avec la Hongrie, l’Espagne, l’Egypte et bien sur la France, la version 2004 de l’EuroTournoi pouvait difficilement faire mieux. 1/3 du plateau olympique, ni plus ni moins, voila ce qui est proposé aux spectateurs assidus de l’ET.

Il faut aussi bien sur le public, et la encore, la version 2004 ressemble de près à une grosse réussite. Si les presque 4000 spectateurs de la rencontre France Egypte étaient, tout du moins prévus, mais au minimum espérés, les presque 3000 du match Hongrie – Espagne étaient eux une bonne surprise.

Mais pour que la mayonnaise soit véritablement très goûteuse, il faut un ingrédient supplémentaire, indispensable à tout tournoi : Une bonne organisation.

Et dans ce domaine, l’EuroTournoi se surpasse ! Autour d’un Christian Carl plus que présent et veillant au moindre détail avec toujours un mot gentil ou prévenant, le reste du staff du tournoi est à l’image de celui-ci.

Tout semble huilé, chaque pièce du puzzle s’imbrique sans effort et tout en douceur pour au final donner un sentiment de chaleur humaine et de professionnalisme bien agréable pour le commun des participants.

Et si chaque maillon de cette chaîne est solide c’est aussi parce que tout le monde connaît son rôle à la perfection que ce soit de l’accueil presse, VIP, spectateurs et la sécurité ou encore aux responsables du plateau, tous savent en quelques secondes répondre à une sollicitation, un besoin ou même parfois un caprice. Si vous n’avez pas en face de vous la bonne personne, elle saura en un clin d’œil vous aiguiller vers la clef de votre problème, et en plus, ce qui est la bonne grosse cerise sur le gâteau, avec un sourire et une chaleur humaine qui fait de ce tournoi une bonne grosse dose de plaisir.

Il est vrai qu’au bout de onze étapes d’une entreprise qui connaît un succès de plus en plus gros, l’organisation s’est rodée au fil des ans. Les hommes changent parfois, mais la recette reste la même et dans ce domaine, la tradition de l’EuroTournoi confine aux trois étoiles d’une grande table, peut-être un soupçon de la qualité gastronomique de la région.

Toujours est-il qu’avec le sourire et sans vous donner l’air que votre demande est déjà la 48° identique de la journée, chacun des tee-shirts bleus, jaunes, oranges ou rouges qui opèrent au Hall Rhénus met toute son attention pour faire de ce tournoi une grosse réussite et un vrai plaisir.

François DASRIAUX