© Dernières Nouvelles D'alsace, Jeudi 25 Août 2005

Dans le vif du sujet


 


 


Wissem Hmam (à gauche) et Cédric Burdet, ici aux prises lors d'un Tunisie-France au dernier tournoi de Bercy, seront deux des nombreux internationaux présents en cette fin de semaine à Strasbourg.(Photo AFP)

 

L'EuroTournoi de Strasbourg, 12e du nom, débute aujourd'hui au Rhenus sport. Au menu de cette première journée de compétition, deux matches forcément intéressants étant donné le plateau proposé : Nordhorn, un des favoris, affrontera Valladolid (18h) et Chambéry, triple vainqueur du tournoi, se mesurera à Zaporozhey (20h).

Le rideau se lèvera, en fin d'après-midi, au Rhenus sport. Réunissant une fois de plus, une fois encore, ce qui se fait de mieux - ou alors pas loin... - en Europe, le 12e EuroTournoi de Strasbourg débute aujourd'hui avec l'entrée en lice des Allemands de Nordhorn (demi-finaliste de la Coupe d'Allemagne et 6e de la Bundesliga la saison dernière), Valladolid (vainqueur de la Coupe d'Espagne et 5e de la Liga), Zaporodzey (soit grosso-modo l'équipe nationale d'Ukraine) et Chambéry, recordman des succès (trois) à Strasbourg.

« Du lourd... »

 Bref ce sera, d'entrée de jeu, du haut niveau. De quoi idéalement lancer un tournoi prometteur auquel assisteront, entre beaucoup d'autres, ceux participant au stage « expert-adultes » animé, depuis hier au CREPS de Strasbourg, par Daniel Costantini et Guy Petitgirard, deux habitués de l'EurtoTournoi.
 Parmi ceux-ci, Denis Lathoud, connaisseur s'il en est. Le champion du monde 95, élu meilleur joueur de l'ET en 96 alors qu'il évoluait à Gagny, entraîneur de Porte Normande (club qu'il a aidé à se hisser en D2) jusqu'à la saison dernière, ne s'y trompe pas. « Comme d'habitude, le plateau est de qualité. Mais comment pourrait-il en être autrement lorsque l'on peut compter sur le 6e du championnat d'Allemagne, le 5e du championnat d'Espagne et les deux meilleures équipes françaises de ces dernières années ? Forcément, c'est du lourd qui en découdra durant ces quatre jours. »

Montpellier
et les Allemands

 Le « grand » se réjouit également de mettre les pieds au Rhenus, une salle dans laquelle il n'a certes jamais joué, mais qu'il a pu « apprécier au travers des matches de basket vus à la télé. Un superbe outil visiblement. »
 Pour ce qui est se livrer au toujours délicat jeu des pronostics, Denis Lathoud se veut prudent. « Le tout est de voir où en sont chacune de ces équipes dans leur préparation. Les Allemands, qui débutent leur championnat une semaine plus tôt que les Français, devraient être un peu plus affûtés. A priori, je placerais Zaporodzey un cran en dessous. Valladolid et Chambéry peuvent jouer les trouble-fête. Montpellier, Gummersbach et, surtout, Nordhorn devraient se disputer la victoire... »
 Premiers éléments de réponse dès ce soir. Et suite du feuilleton demain avec l'entrée en lice de Gummersbach et de Montpellier, l'octuple champion de France, exempts aujourd'hui. On s'en frotte les mains.

A.V