© Dernières Nouvelles D'alsace, Lundi 21 aout 2006

« Beaucoup de travail à faire »
Petit génie du handball français, Grégory Anquetil n'a connu qu'un club professionnel, Montpellier. De son palmarès éloquent, on retiendra ses deux titres de champion du Monde (1995 et 2001) et sa victoire en Ligue des Champions en 2003. Toujours fidèle à son poste d'ailier droit, il s'apprête à disputer, à 36 ans, son dixième EuroTournoi. Record d'Andrej Golic égalé !

Grégory Anquetil, qui dispute son dixième Euro Tournoi, sait « qu'il y aura beaucoup de travail à faire » pour Montpellier lors de cette édition 2006. (Photo AFP)

 

- Où en êtes vous dans votre préparation ?
 Ca travaille dur depuis la reprise de l'entraînement, on arrive à la fin du travail de préparation physique et on va bientôt recommencer à jouer au handball pour tenter d'emmagasiner du temps de jeu et prendre nos marques.
- L'équipe a-t-elle beaucoup changé à l'intersaison ?
 Laurent Puigségur et Andrej Golic, deux joueurs emblématiques du club nous ont quitté en fin de saison dernière. Laurent a mis fin à sa carrière et Andrej a rejoint le championnat de Croatie, tout comme Damien Kabengélé. Et puis on a été un peu pris de court par le départ de notre gardien, Thierry Omeyer (qui a signé un contrat de quatre ans à Kiel). Donc l'équipe a été pas mal secouée à l'intersaison. On a récupéré Marouène Mgaiez, le gardien de l'équipe de Tunisie, mais on sait d'ores et déjà qu'il y aura encore beaucoup de travail à faire en arrivant à l'EuroTournoi. Ce tournoi sera révélateur de notre état de forme. Comme chaque année, on va être confronté à de très bonnes équipes et on verra donc rapidement quel est notre niveau.
- Quel est votre principal objectif cette saison ?
 Conserver notre titre de champion de France. On veut aussi réussir à sortir des poules en Ligue des Champions. Ensuite on verra. On révisera nos objectifs à la hausse ou à la baisse dès qu'on aura une meilleure idée des qualités du groupe.
- Jackson Richardson a rejoint Chambéry la saison dernière et Daniel Narcisse va faire de même dans un an. Qu'en pensez-vous ?
 A Montpellier, il y a bien longtemps qu'on a arrêté de s'occuper de ce qui se passe chez les autres. Mais c'est sûr le retour des internationaux au pays est une bonne nouvelle pour le handball français. Plus il y aura d'équipes performantes en France et plus on aura de mal à battre ces équipes là, plus le championnat aura de saveur.
- Quant à vous, à 36 ans, vous comptez jouer les prolongations encore longtemps ?
 Je viens de resigner pour une saison à Montpellier. Et ensuite, on verra bien...

Propos recueillis par Marjolaine Grappe