© Dernières Nouvelles D'alsace, Jeudi 23 aout  2007

 

L'EuroTournoi débute ce soir au Rhenus (à partir de 18 h)

Têtes d'affiche

Comme chaque année, l'EuroTournoi accueille quelques unes des meilleures équipes de la galaxie handball. Et donc, forcément, les étoiles qui la composent. Petite, et non exhaustive, revue d'effectifs.

Comme ses prédécesseurs, cet EuroTournoi va croiser en haute altitude et il n'y aura pas de temps d'acclimatation. Dès 18 h, le parquet du Rhenus va voir débarquer ce qui se fait de mieux en ce moment. Avec peut-être le match le plus excitant entre les «Galactiques» de Ciudad Real et les toujours imprévisibles Croates de Zagreb.
 Au niveau des stars, Ciudad Real évidemment ne souffre aucune comparaison. Rien que de l'international haut de gamme à tous les postes. Aux côtés des Dinart, Urios, Laen, Sterbic, Stefansson ou Pajovic, on jettera un oeil plus qu'avisé sur les prestations de Siarhej Rutenka.
 Promis depuis longtemps au titre de meilleur joueur du monde, le Slovène né en Biélorussie a terminé meilleur buteur du dernier championnat d'Europe, gagné deux Ligues des Champions, terminé deux fois meilleur scoreur de l'épreuve et fait peur à toutes les défenses. Il ne lui reste plus qu'à décrocher son Graal personnel. A 25 ans, il a toute la vie devant lui.

A ce titre successeur putatif de Stoecklin
 

 D'entrée donc un gros duel. Car face à Ciudad Real s'avancent les Croates de Zagreb et leurs joueurs fantastiques et fantasques. Vori, ex-pivot de Barcelone de 2,03 m, Spoljaric, ou Mirza Dzomba (30 ans), l'un des plus extraordinaires ailiers au monde. Capable de décoller à des hauteurs incroyables et de marquer dans n'importe quel angle.
 Et le reste est à l'avenant. Avec Chambéry bien sûr, privé du Slovène Natek, mais qui pourra compter sur le retour de Daniel Narcisse. Sur Bertrand Roine (26 ans) aussi. L'un des meilleurs bras du championnat de France, à ce titre successeur putatif de Stoecklin, à l'ascension ralentie par les blessures mais qui reste sur une excellente saison.
 Montpellier, l'autre club français engagé, comptera sur sa colonne vertébrale tunisienne Hmam-M'Gannem-Tej. L'année de l'explosion totale pour Wissem Hmam? Peut-être bien. A 26 ans, lui qui n'a pas encore donné sa pleine mesure va profiter du soutien de ses deux compatriotes. Gros shooteur, avec un anachronique appel à deux pieds, énorme défenseur, il sera l'une des stars de cet EuroTournoi.
 Comme Martin Boquist, l'un des Suédois de Copenhague. Surnommé «le livre» ou en toute sobriété «Einstein», Boquist a l'un des plus beaux palmarès de cette édition (champion d'Allemagne, d'Europe, du monde, finaliste olympique) et le titre d'homme de l'année en Suède acquis en 2003 que personne ne peut revendiquer.
 Et puis, pourquoi ne pas mettre une petite pièce non plus, tant qu'on y est, sur Édouard Fernandez-Roura, le massif (119 kg) pivot de Valladolid ? Forcément moins brillant que des joueurs comme Milosavjevic, son ailier droit, il travaille la défense à l'ancienne. Au corps. Et c'est aussi une forme d'élégance au handball.

P.C.