© Dernières Nouvelles D'alsace, Vendredi 24 aout  2007

 

Arriba Espana !

Les Espagnols de Ciudad Real, tenants du titre, n'ont pas fait de détails en atomisant d'entrée une très décevante équipe de Zagreb (34-24). Valladolid a de son côté difficilement écarté Copenhague (36-34).

 Dans l'assez prisé rôle de l'outsider du tournoi, on attendait Zagreb. On aura découvert Valladolid et aussi Copenhague qui sont aussi de jolies destinations.
 Brouillons, désorganisés, pathétiques mêmes en défense, les joueurs de Zagreb ont en effet explosé d'entrée et dans les grandes largeurs face à la légion étrangère de Ciudad Real qui s'est délectée à chaque attaque. C'est bien simple, après six minutes et un cruel mais mérité 6-0 ( !) pris dans les gencives, il n'y avait plus de match.
 Déjà battus mercredi à Sélestat, les coéquipiers de Dzomba vont devoir vite réagir pour ne pas démarrer leur saison sur des bases aussi médiocres. Sans beaucoup de rapport en tout cas avec la qualité de l'effectif et l'ambition de leur projet global.

Valladolid surprend
 

 Si Ciudad Real s'avance en grandissime favori du tournoi, dans l'autre poule Valladolid et Copenhague ont marqué les esprits en se livrant un superbe duel. D'une grosse, très grosse qualité technique.
 Longtemps en très grandes difficultés face à une équipe de Copenhague maniant superbement le ballon et extrêmement précise dans les relations, les Espagnols ont ainsi patiemment refait un débours de sept buts. Pour finalement s'imposer sur le fil face à une équipe danoise portée par le jeu et ses relations avec son pivot Gustaffson dont l'expulsion coûta très cher aux siens.
 Déjà en course pour le prix du plus moche maillot de cette édition, Valladolid vient de se positionner pour la finale. On n'en attendait pas moins du dernier demi-finaliste de la Ligue des Champions.

 

P.C.