LES MATCHSr

Jeudi 20 août 2009

Rhein Neckar - Moscou 29-32

Mi-temps: 15-17. Arbitrage de MM. Bounouara et Sami. 1500 spectateurs environ.

RHEIN NECKAR: Exclusions temporaires: Roggisch (16e'), Bielecki (27e', 33e'), Myrhol (32'). Carton rouge: Roggisch (60e').
Fritz (5 arrêts) et Szmal (8 arrêts) dans les buts; Gensheimer 9 dt 4 pen., Roggisch 1, Bielecki 5, Stefansson 2, Muller 3, Klimovets 4, Alvanos 2, Sigurdsson 2, Tkaczyk 1.

MOSCOU: Exclusions temporaires: Filippov (15e'), Rasvortsev (37e')
Grams (5 arrêts) et Budko (5 arrêts) dans les buts; Filippov 2, Kovalev 5, Chernoivanov 4, Shelmenko 3, Shiskarev 1, Chipurin 3, Dibirov 5, Starykh 5, Ivanov 4 dont 2 pen.


Photo : J.HAEUSSER

Première sensation hier soir au Rhénus. En effet, les Rhein-Neckar Löwen, parmi les favoris du tournoi, ont subi la loi de l'outsider moscovite.

Disputée dans une moiteur de forêt tropicale, la rencontre a vu les Russes prendre les devants d'entrée. Deux pertes de balle allemandes et ce sont autant de buts dans l'escarcelle adverse, Ivanov trouvant ses pivots dans une défense allemande un peu amorphe (2-6, 8e'). Les Russes ne sont pas réputés pour leur jeu spectaculaire, le kung fu conclu par Kovalev prouve le contraire (5-8, 12e'). Mais Rhein-Neckar par Bielecki et Klimovets revient dans le jeu. Sa défense est enfin en place et la jonction s'opère à 11-11 (Tkaczyk 20e'). Dans la foulée Klimovets donne même l'avantage à son équipe. Ce sera la seule fois du match où Moscou sera derrière. Une dernière égalité à 14 et c'est fini pour Rhein-Neckar. Les Russes atteignent la mi-temps avec deux buts d'avance (15-17).

La seconde période commence comme se terminait la première. Kovalev et Filippov marquent et Moscou prend le large face à des Allemands jouant à 4 contre 6: 16-21 (35e'). Les joueurs de Maximov gèrent leur avance (19-24, 39e' puis 22-27, 48e'). Les sociétaires de la Bundesliga  grappillent cependant, grâce aux montées de balle et aux penalties de Gensheimer. C'est ce dernier qui, aidé par Bielecki et Muller notamment, signe le -1 (28-29, 56e'). Mais comme en première période, les Allemands n'arrivent pas à prendre les devants. Le carton rouge dont écope le rugueux Roggisch à la dernière minute pour une jolie cravate sur un adversaire symbolise l'impuissance de son équipe à se défaire des Moscovites dont Montpellier devra sacrément se méfier ce soir...  

-------------------------------------------

Chambéry - Hambourg 29-31

Mi-temps: 16-16. 3000 spectateurs environ. Arbitres: MM. Dentz et Reibel.

CHAMBERY: Exclusions temporaires: Roiné (38e'), N'Diaye (45e'), Calandre (49e'). Robin et Dumoulin (12 arrêts) dans les buts; Busselier 1, Botti 1, Nocar 2, Roiné 5, N'Diaye 3, Detrez 3, Joli 13 dont 5 pen., Calandre 1.

HAMBOURG: Exclusions temporaires: Ginders (40e'), Jansen (42e', 46e'), Vori (44e'). Bitter (5 arrêts) et Sandström (5 arrêts) dans les buts; Schröder 4 dont 1 pen., Jansen 2, Lackovic 4, Flohr 3, Vori 2, G. Gille 2, Grundsen 2, Lindberg 5 dont 2 pen., K. Lijewski 3, M. Lijewski 4.


Photo : J.HAEUSSER

Affronter Hambourg s'avérait difficile pour Chambéry, le faire sans Daniel Narcisse relevait de la mission impossible. C'est désormais officiel, le Réunionnais va quitter la Savoie pour rejoindre la Bundesliga, et Kiel plus précisement. Comme Philippe Gardent devait aussi faire sans ses internationaux juniors pas encore rentrés du Mondial égyptien, le manque de rotation et de profondeur de banc de touche allait s'avérer rédhibitoire en fin de match alors que tout était encore possible.

Oui, tout était encore possible. Chambéry avait pris le meilleur départ avec un 4-0 en quatre minutes. C'était nécessaire parce que les Allemands revenaient vite. Lindberg égalisait à la 11e' (6-6) et malgré beaucoup de déchet, les Savoyards faisaient plus que jeu égal et reprenaient même 3 buts d'avance sur un missile de Roiné (14-11, 24e'). Lackovic, un but et une passe décisive dans les instants qui suivirent, entretenait le suspense puisque Martin Lijewski égalisait dans les dernières secondes (16-16).

Jouant au maximum l'engagement rapide, les Hambourgeois prirent momentanément les commandes, 16-17 puis 17-18 par Schröder. Mais emmenés par un Joli des grands soirs, 13 buts en tout pour l'ailier droit, les joueurs de Philippe Gardent reprenaient jusqu'à deux buts d'avance: 22-20, 42e' et finalement 25-23, 48e'. C'est alors qu'intervint la baisse de régime redoutée côté savoyard. Lindberg égalisait à la 50e' puis prenait les devants au score une minute après (25-26). Chambéry avait beau résister, Dumoulin faire quelques arrêts, les frères Lijewski sonnaient le glas des espoirs savoyards...

========================================
Vendredi 21 août 2009

Silkeborg - Hambourg 30-35

Hambourg en finale.

 

En s'imposant face aux Danois de Silkeborg, le Hamburger SV a obtenu sa deuxième victoire et donc sa place en finale de ce 16e EuroTournoi. Un match maîtrisé de bout en bout pour les coéquipiers de Guillaume Gille parmi lesquels Igor Vori (9 buts à 9/9) s'est particulièrement distingué.

Ce sont pourtant les Danois qui prennent le meilleur départ, Mads Nielsen fait parler son bras (1-4, 5e'). Les deux équipes jouent à fond les montées de balle mais les replis défensifs suivent et le jeu se stabilise. Lindberg inscrit deux buts consécutifs et c'est Vori qui donne un premier avantage au HSV (10e', 5-4). Le match est serré et si Hambourg prend un but d'avance, Silkeborg égalise dans la foulée et ce, jusqu'à 13-13 (24e'). Mais la rentrée de Bitter dans les buts allemands change quelque peu la donne. Sans faire beaucoup d'arrêts, il les effectue aux moments stratégiques. Les frères Lijewski (5 buts chacun) en profitent et Hambourg de mener de 3 buts à la pause (18-15).

Les Danois entament la seconde période tambour battant pour revenir immédiatement au score. Dragicevic bien servi par Schmid marque deux fois au pivot (19-18, 35e'). L'engagement rapide pratiqué par les deux équipes donne beaucoup de rythme au jeu. 4 buts sont ainsi marqués dans la seule 38e minute (de 21-19 à 23-21). Silkeborg revient plusieurs fois à une longueur des Hambourgeois (23-22, 39e'). Mais Bitter qui stoppe deux penalties, Guillaume Gille et bien sûr Vori ne l'entendent pas de cette oreille. Hambourg prend inexorablement le large et inscrit plusieurs buts sur contre-attaque. 35-30, Hambourg jouera la finale dimanche à 17h.  


 

Montpellier - Moscou 35-34

Au bout du suspense... 

Match de très haut niveau hier entre Moscou qui en cas de victoire validait son ticket pour la finale et Montpellier qui entrait dans la compétition. C'est seulement dans les dernières secondes du match que les Héraultais sont venus à bout de Moscovites qui n'ont jamais rien laché.

Le match commence de la pire des manières pour les coéquipiers des frères Karabatic. Moscou, par Kovalev au tir et Grams dans les buts prend très vite les devants. (1-5, 6e'). Les Français subissent tant en défense qu'en attaque. Nikola Karabatic et Michaël Guigou sont les seuls à tirer leur épingle du jeu en attaque. En face, Rastvortsev et Chipurin s'en donnent à coeur joie. L'écart augmente encore et culmine à 8 buts (7-15, 21e'). Heureusement, Sobol (9/9 à la fin du match) et Kavticnik ramènent le MAHB à 6 longueurs à la mi-temps (14-20).

Sermonnés par Patrice Canayer à la pause, les Montpelliérains entament la deuxième mi-temps beaucoup mieux que la première. La défense est bien en place et Daouda Karaboué effectue quelques arrêts importants. Sobol hérite des caviars de Guigou et aligne 3 buts: 19-24 (36') à 22-24 (39e'). Le MAHB aligne les contre-attaques. Sur l'une d'elles, Juricek égalise enfin (25-25, 43e') et sur la suivante c'est Guigou lancé par Hmam qui donne pour la première fois l'avantage à son équipe (44e'). Le match devient haletant. Aucune équipe ne parvient à faire le break. Montpellier pense l'avoir fait à la 49' lorsque Guigou inscrit le 31-28, Moscou revient dans la foulée par Kovalev (32-32, 56e') et reprend même les devants. Sobol égalise à 80 secondes du terme (34-34). Il reste 35 secondes à peine lorsque Karaboué arrête un tir russe, sur l'attaque suivante Sobol, toujours lui, marque son 9e but, celui de la victoire, même si un boulet de Rastvortsev des 13 (15?) mètres est détourné sur le poteau par Karaboué à la dernière seconde. 35-34. Ouf!

Le match de ce soir entre Montpellier et Rhein-Neckar est donc la finale de cette poule 1: Montpellier gagne ou fait match nul, il est en finale. Rhein-Neckar gagne de moins de 5 buts, Moscou est en finale grâce à son goal average supérieur sur Rhein-Neckar. Rhein-Neckar gagne de 5 buts, les deux sont à égalité au goal average, Moscou passe au bénéfice la confrontation directe contre Rhein-Neckar (32-29). Rhein-Neckar gagne de 6 buts ou plus, et la finale sera Hambourg - Rhein-Neckar. Les Montpelliérains savent ce qu'il leur reste à faire... 

 


 

========================================
Samedi 22 août 2009

========================================

Dimanche 26 août 2007

5e-6e places

---------------------------------

3e-4e places

---------------------------------

1ere-2e places

---------------------------------