© Dernières Nouvelles D'alsace, Samedi 15 Aout  2009
  

 

Karabatic superstar

L'EuroTournoi se rapproche à grands pas (du 20 au 23 août au Rhenus).
Les dernières informations à quelques jours du coup d'envoi.

Nikola Karabatic (ici à l'EuroTournoi 2008 avec l'équipe de France) sera LA grande star de l'édition 2009. (Photo archives DNA - Laurent Réa)

DÉDICACES. - Nikola Karabatic, le demi-centre de l'équipe de France, sera incontestablement la grande star de ce 16e EuroTournoi, qu'il disputera sous le maillot de Montpellier, son club formateur. L'ancien joueur de Kiel se livrera à une séance de dédicaces chez son équipementier - rue des Grandes Arcades à Strasbourg -, jeudi 20 août, de 18 h à 19 h.

Sans Bertrand Gille
 

COUP DUR. - Déjà guère épargné par les blessures ces dernières années, Bertrand Gille a été victime, dimanche en match de préparation face à Magdebourg, d'une rupture partielle du tendon d'Achille. Le pivot de Hambourg sera opéré le 18 août à Bâle et sera absent quatre à six mois.
 Un nouveau coup dur pour le joueur et l'équipe de France, avec laquelle il envisageait d'effectuer son retour au prochain Euro, en janvier 2010. Mauvaise nouvelle également pour l'EuroTournoi, qui perd là l'une de ses principales têtes d'affiche.
BILLETS. - Il reste encore des billets pour les retardataires. Le jeudi (RN-Löwen - Moscou et Chambéry - Hambourg), plusieurs tarifs sont proposés : 14 € le long du terrain (12 € tarif club et -10 ans), et 10 € en virages et derrière les buts. Idem pour vendredi (Hambourg - Silkeborg et Montpellier - Moscou) et samedi (Chambéry - Silkeborg et Montpellier - RN-Löwen). Le dimanche (finales 5-6, 3-4, 1-2), les tarifs sont de 16 € le long du terrain (14 € tarif réduit) et 13 € en virages et derrière les buts. Un pass 4 jours comprenant les neuf matches est à 45 € le long du terrain (35 € tarif réduit) et 30 € en virages et derrière les buts.
 Vente des billets au centre sportif de la Robertsau (212, route de la Wantzenau à Strasbourg) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 21 h 30. Le week-end du 15 et 16 août, le point de vente sera "délocalisé" à quelques encablures, au 152 rue Boecklin (de 9 h 30 à 17 h 30). Renseignements : 03 88 45 79 52 ou www.eurotournoi.com
ARRIVÉES. - Chambéry et Moscou arriveront mercredi 19 août en Alsace. Les quatre autres équipes - Montpellier, Hambourg, Rhein-Neckar Löwen et Silkeborg - débarqueront à Strasbourg le lendemain, pour le premier jour du tournoi.
INVITÉS DE MARQUE. - Claude Onesta, sélectionneur de l'équipe de France, et son prédécesseur, Daniel Costantini, seront dans les travées du Rhenus, tout comme le président de la Fédération française, Joël Delplanque. François-Xavier Houlet, le manager général de Gummersbach, sera également présent, et en profitera sans doute pour superviser Hambourg et Rhein-Neckar Löwen, ses adversaires dans le championnat allemand.

La famille Karabatic
presque au complet
 

 Andreï Lavrov, l'ancien gardien de but mythique de la Russie, sera également là. Il pourrait voir jouer au Rhenus son fils, Ivan, qui évolue à la Robertsau. Le club strasbourgeois affrontera en match d'ouverture les Allemands de Willstätt (samedi 22 août à 15 h 30).
 Les parents de Nikola Karabatic feront le déplacement depuis le Sud - son père Branko a joué et entraîné à la Robertsau. L'occasion de voir jouer l'aîné de la fratrie. Le cadet, Luka, ne devrait pas jouer avec Montpellier, il se trouve actuellement en Égypte avec l'équipe de France pour le Mondial juniors (jusqu'au 19 août).
ARBITRES. - Dans le cadre de l'ET, la Fédération organise un stage de suiveurs d'arbitres (chargés de les conseiller et les évaluer), sous l'égide de François Garcia, ancien arbitre international et président de la Commission centrale d'arbitrage de la FFHB. Du vendredi au dimanche, une cinquantaine de suiveurs suivront des cours théoriques, les travaux pratiques étant les matches de l'ET.
 La compétition réunira les meilleurs arbitres français, Olivier Buy et Stevann Pichon, les Alsaciens Thierry Dentz et Denis Reibel, Nordine Lazare et Laurent Reveret, la paire qui aurait dû arbitrer la finale des Championnats du monde 2009 en Croatie si la France n'avait pas été qualifiée.

 

Simon Giovannini