Le haut de gamme


 


 

• • • L'EuroTournoi 2002/2003, 9e du nom, se déroulera du 28 au 31 août. Durant quatre jours, Reichstett, la Robertsau et Schiltigheim accueilleront huit équipes parmi les toutes meilleures d'Europe.  Depuis quelques années, depuis que l'EuroTournoi de Strasbourg a trouvé son rythme de croisière, c'est la question qui revient régulièrement sur le tapis : comment les organisateurs de cette manifestation, devenue une des plus courue du genre, parviendront-ils à maintenir le cap ? Comment s'y prendront-ils pour faire mieux encore ?  Depuis autant de temps, le verdict tombe, toujours le même. Chaque année, l'EuroTournoi présente un plateau d'une qualité rare, tour à tour Celje, Grosswallstadt, Magdebourg, Dunaffer, Chambéry ou Montpellier, soit quelques unes des meilleures formations du Vieux Continent, ayant foulé les parquets du Centre sportif de la Robertsau ou des Malteries. Sans compter les équipes nationales de Russie, d'Allemagne, du Portugal et de France venues fourbir leurs dernières armes, il y a deux ans, avant les Jeux Olympiques de Sydney.

1904 sélections !

 En attendant un ET 2004 qui pourrait bien, juste avant les Jeux d'Athènes, opposer des équipes nationales, Christian Cugney, Christophe Celeny, respectivement président et directeur du tournoi, ont réussi un nouveau tour de force cette année. S'assurant la participation d'équipes avançant un palmarès tout à fait exceptionnel.  Sera de la partie le THW Kiel, champion d'Allemagne en titre (son 6e sacre depuis 1994) et vainqueur de la coupe d'Europe EHF la saison dernière. Une formation constellée d'étoiles comme les Suédois champions du monde Lovgren, Petersson ou Olsson. Une équipe composée de joueurs de sept nationalités différentes et pesant la bagatelle de... 1904 sélections !  Également présents les Hongrois de Veszprem, finalistes malheureux de la Ligue des champions 2002 remportée par Magdebourg, et Zaporodje ou l'équipe d'UKraine bis. Là, aussi, l'équipe de France A' qui devrait aligner des joueurs ayant déjà évolué en A à l'image de Sayad, Plocquin, Bosquet, Lemonne ou Calbry sur lesquels Claude Onesta compte dans les années à venir.

La surprise du chef ?

 Derniers venus, les Italiens de Conversano alignent une équipe qui mérite le respect, elle qui compte dans ses rangs l'Islandais Hrafnkelsson (médaillé de bronze au dernier Euro), les Croates Bilic ou Lisicic ou encore Thorsson, champion du monde avec la Suède. Peut-être bien, comme Altéa la saison dernière, la surprise du chef.  Côté Français, outre France A', les fidèles que sont Montpellier, champion de France en titre, et Chambéry, 2e cette année, champion en 2001, seront de la partie. Tout comme le SC Sélestat qui disputera, à l'occasion, son... 9e EuroTournoi.

A.V.
 

 

© Dernières Nouvelles d'Alsace, Lundi 24 Juin 2002