LÖVGREN DE CHAMPION

Avec un père jouant en D2 suédoise, il était clair que Stefan Lövgren baignerait très jeune dans le handball: ''J'assistais à tous les entraînements, allais à tous les matches de mon paternel. Et à 8 ans je signais ma première licence à Göteborg.'' C'est à 20 ans qu'il intègre le club phare de Göteborg avec lequel il remporte entre autres, six titres de champion de Suède. Un an plus tard, en décembre 93 face à la Lettonie, il connaît la première de ses 205 sélections en équipe nationale dont il est le capitaine. ‘En 97, les sirènes de la Bundesliga l'appellent. Il évolue une saison à Niederwürzbach. ''Je jouais avec Schaaf, Houlet, Joulin et Cordinier. J'habitais Forbach et venais de temps à autres à Strasbourg.'' L'année suivante, il rejoint Kiel et le top du hand mondial. Trois titres de champions d'Allemagne, une coupe de l'EHF, notamment viennent allonger un palmarès déjà bien garni. En effet, Stefan est champion du monde avec la Suède en 99 et quatre fois champion d'Europe... ‘Pourtant, il manque un titre de club et surtout un titre avec l'équipe de Suède au palmarès de celui que beaucoup considèrent comme le meilleur joueur au monde actuellement. La Ligue des Champions avec Kiel: ''Trois années de suite, nous ratons le coche face à Barcelone. La saison dernière, nous les battons enfin mais c'était ''que'' pour la coupe de l'EHF''. Enfin, la Suède n'a jamais atteint l'or olympique se ''contentant'' de l'argent en 92, 96 et 2000... ''C'est mon plus grand regret'' avoue Stefan ''En 96, nous avons joué notre meilleur handball mais nous avons totalement raté la première mi-temps de la finale face à la Croatie''' (+8 pour cette dernière à la pause). ‘Si Kiel semble bien paré pour s'attaquer une nouvelle fois à la Ligue des Champions, voir la Suède remporter l'or à Athènes en 2004 est plus difficile: ''Certains de nos joueurs sont bien âgés (Olsson, Wislander, Lindgren par exemple), et ne sont pas sûrs d'arriver jusque là. Je regrette d'ailleurs que Bengt Johansson (le sélectionneur suédois) n'intègre pas plus de jeunes au fur et à mesure. Si plusieurs anciens prennent leur retraite en même temps, cela risque de faire un trop gros trou dans l'équipe. La France avec sa majorité de joueurs entre 24 et 27 ans me semble mieux armée pour le futur. De toute façon, avec la multiplication des compétitions tant en club qu'en équipe nationale, il n'y aura plus beaucoup de joueurs qui tiendront aussi long au plus haut niveau.'' De plus, il faut savoir que l'équipe de Suède -''la vraie'' puisque seuls des jeunes façon Suède A' ont été appelés- ne s'est pas retrouvée depuis la victoire à l'Euro 2002 disputé à la maison, ''Mon meilleur souvenir puisque c'est la première fois qu'une équipe suédoise l'emportait à domicile, ni le foot, ni le hockey-sur-glace n'y sont parvenu...'' ‘La défaite face à la France en finale du Mondial 2001 ne lui laisse pas le même goût que les finales olympiques: ''Le titre mondial j'en ai déjà un. Nous avions eu de la chance en demi-finale face à la Yougoslavie, en finale c'était au tour des Français d'en avoir. Pour gagner un joueurs, le talent mais aussi un peu de chance. Nous en avons eu contre l'Allemagne en finale du dernier Euro...'' ‘Stefan se donne encore quelques saisons pour gagner d'autres trophées. ''Lorsque je rentre sur le terrain, c'est toujours pour gagner'' Et espère évidemment atteindre l'eldorado olympique mais pour cela il faut d'abord finir dans les sept premiers des championnats du monde 2003 au Portugal. ''Qualifions nous d'abord, il sera toujours temps de rêver après...''

Eric SEYLLER

 

Photo: Living Sports

LE SEPT DE REVE DE STEFFAN 

Steffan LÖVGREN nous révèle le nom des 6 joueurs avec lesquels il rêverait de jouer en club. En tous les cas, ce club est invité à l'ET quand il veut....

P.GENTZEL  - N.JAKOBSEN  - J.PETTERSSON  - J.RICHARDSON  - G.KERVADEC  - S.LÖVGREN  - O.STEPHANSSON