Rien que du bonheur...
 


 


 


L'équipe de France A' a été une des révélations du 9e EuroTournoi. Une formation au sein de laquelle Nikola Karabatic a montré toute l'étendue de ses possibilités.(Photo DNA - Cédric Joubert)

 


 

Le 9e EuroTournoi s'est achevé, samedi, dans un gymnase des Malteries plein comme un oeuf, par le succès de Kiel sur Montpellier (31-29). Au terme d'une finale de très haut niveau, à l'image de la manifestation elle-même.

 MONDE. - L'EuroTournoi fait recette. Cette année, les organisateurs de la manifestation strasbourgeoise ont ainsi battu tous les records d'assistance. Ils étaient 1 500, samedi, aux Malteries pour les finales de l'ET. Et chaque jour, ce sont près de 1 800 spectateurs qui ont suivi les matches à Reichstett, à la Robertsau et aux Malteries. « Notamment pas mal d'Allemands et d'amateurs venus des régions limitrophes » se réjouit Christian Cugney, président du tournoi.

Le gratin...

 ARÉOPAGE. - Du monde et du beau monde aussi. Samedi, on a ainsi reconnu, dans les tribunes des Malteries, Fabienne Keller et Robert Grossmann, maire et maire délégué de Strasbourg, MM. Muller (maire de Schiltigheim), Schneider (député et conseiller général), Zaegel (président de la commission des sports du conseil général), Gemmrich (conseiller municipal chargé de la commission des sports), Millon (conseiller municipal président de la commission des sports), Fuchs (Office des sports) et Le Tallec (représentant M. Richert et le département). Vendredi, c'est Adrien Zeller (président de la Région) qui avait fait le déplacement.  FAMILLE. - La grande famille du handball avait, elle aussi, délégué quelque-uns de ses plus illustres représentants avec Hassan Mustafa Hassan (président de l'IHF) et Panos Traigoglou (manager du handball aux prochains JO d'Athènes) invités par Raymond Hahn bien sûr de la partie. Là aussi Daniel Costantini, parrain et fidèle du tournoi, Germain Spatz président de la Ligue d'Alsace.

Kiel, première !

 PALMARÈS. - Kiel a ainsi inscrit son nom au palmarès du tournoi pour sa première participation. Montpellier, finaliste malheureux, termine pour la 3e fois deuxième et devance France A', Zaporodje, Chambéry, Veszprem, Sélestat et Conversano. Le meilleur joueur du tournoi est le Montpelliérain Greg Anquetil. Le meilleur gardien est le Chambérien Vlado Sola et le meilleur buteur est le Sélestadien Éric Gull (35 buts).  REMERCIEMENTS. - Juste avant le banquet de clôture ayant réuni au Pavillon Joséphine tout ce beau monde ainsi que six des huit équipes présentes (seuls Chambéry et Veszprem avaient déjà pris la route), Christian Cugney a tenu à remercier tout particulièrement la centaine de bénévoles n'ayant compté ni les heures, ni les efforts et sans lesquels rien n'aurait été possible. Clin d'oeil, également, à ceux qui, en 1994 et autour de Vincent Narducci (remonté pour l'occasion de son midi d'adoption) s'étaient lancés dans se pari fou qu'était la création de l'ET.

Un 10e tournoi « exceptionnel » !

 NIVEAU. - Ce n'est d'ailleurs sans doute pas sans une certaine fierté que ces pionniers-là ont constaté le niveau exceptionnel auquel s'est hissé « leur » manifestation. Car si Montpellier et Kiel ont offert une finale très haut de gamme, les rencontres entre France A' (3e-4e places) ou Veszprem-Chambéry (5e-6e places) ont elles aussi été de haute volée.  RAVIS. - Succès sportif, succès populaire et succès au niveau de l'organisation : ce 9e EuroTournoi a ainsi été une réussite totale. La preuve, s'il en fallait vraiment une : toutes les équipes présentes, Kiel - rappelons-le une des toutes meilleures équipes mondiales - y compris, ont promis de revenir l'an prochain... si les organisateurs de l'ET les invitaient !  SURPRISE. - Et l'an prochain, l'ET fêtera son 10e anniversaire. Une date que Christian Cugney et les siens veulent marquer d'une pierre blanche. « Il est encore bien sûr beaucoup trop tôt pour dévoiler quoique ce soit, confie le président du tournoi. Mais ce que je peux affirmer, c'est qu'il y aura des surprises. Et que cette 10e édition sera exceptionnelle. » Rendez-vous est pris...

A.V.
 

 

© Dernières Nouvelles d'Alsace, Lundi 2 Septembre 2002.