Chambéry en chantier
 

 

 

L'expérience de Marc Wiltberger sera prépondérante, cette année pour le SO Chambéry.(Photo AFP)

 

 

Tenant du titre à l'EuroTournoi qui débute demain, Chambéry retrouve Strasbourg avec un effectif chamboulé. Le vice-champion de France voudra y poser les premiers jalons de la saison du renouveau.

 « C'est plus qu'un remaniement ministériel. Là, il s'agit de reconstruire la maison. » Marc Wiltberger, l'Alsacien de Chambéry, résume avec humour la tâche qui attend les Savoyards dans les prochaines semaines. C'est que durant l'été, le SOC a entamé sa mue. Bertrand et Guillaume Gille, les incontournables « frères » de lance, ont changé d'air. Les deux Champions du monde ont opté pour celui de la mer du Nord, posant leurs valises du côté de Hambourg.  Chambéry sans les Gille, c'est un peu comme Richardson sans ses dreadlocks. Dans le paysage du handball français, ça détonne forcément. En y ajoutant les départ de Molliex, Kos et du gardien Varloteaux, on comprend un peu mieux l'importance du chantier. Histoire de poser de nouvelles fondations, Philippe Gardent a donc recruté à tour de bras. Pas moins de six joueurs*, dont le Sélestadien Seufyann Sayad, auront la lourde tâche de faire oublier leurs prédécesseurs.

« Facteur temps »

 « Les gens qui ont été engagés sont de qualité, avance Marc Wiltberger. Mais dans ces cas-là, c'est le facteur temps qui est important. On ne peut encore rien envisager de sérieux après seulement un mois de travail en commun. Maintenant, personne ne comprendrait si Chambéry ne terminait pas dans les trois premiers, même si le but est de reconstruire une équipe compétitive d'ici deux-trois ans. »  Encore dans ses petits souliers, Sayad préfère lui se concentrer sur son intégration dans le collectif savoyard. « J'ai découvert un groupe sympa, confie l'Alsacien. Pour l'heure, j'essaye déjà de digérer la charge de travail. Elle est plus importante qu'à Sélestat et, implicitement, elle exige plus de rigueur. Philippe (Gardent) ne nous a pas encore fixé d'objectifs. Il attend de moi que je garde ma qualité de buteur tout en intégrant le collectif. »

Association détonante

 Son association avec Daniel Narcisse, le phénomène Réunionnais, sera sans aucun doute l'une des clefs de la réussite chambérienne. Les deux complices, qui se sont côtoyés en sélection, ont pu donner un petit aperçu de leur talent lors de la Schleker-Cup, tournoi disputé ce week-end en Allemagne. Chambéry y a battu Metkovic et Magdebourg, avant de s'incliner en finale face à Celje. En outre, Narcisse est reparti avec la coupe du meilleur joueur du tournoi.  « Il ne faut pas s'emballer sur ces matches de préparation, tempère Wiltberger, considéré comme le grand frère par tous ces minots. Battre le champion d'Europe (Magdebourg) n'est pas un aboutissement. Être prêt pour la reprise du championnat, voilà le seul objectif qui compte. »

Troisième couronne ?

 Il n'empêche, Chambéry pourrait bien être un peu en avance sur ses adversaires à l'EuroTournoi. Face à Zaporodje (20h30, demain à Reichstett), Sélestat puis Kiel, les Savoyards défendront leur titre, acquis l'an dernier contre Altea. Et si d'aventure la mayonnaise venait à prendre, ils pourraient bien briguer une troisième couronne à Strasbourg.  Arrivés hier midi dans la capitale européenne, les Chambériens ont eu le temps de prendre tranquillement leurs quartiers. « On va tous aller manger ensemble et découvrir la ville, histoire de souder un peu plus le groupe », expliquait hier soir Marc Wiltberger. Avec un guide éclairé, les gars de « Chambé » sont prêts à relever ce nouveau défi.

Sébastien Keller

* Vlado Sola (Cro), Edouardo Roura (Esp), Michel Volker (All), Nicolas Morreti, Christophe Rouvier et Seufyann Sayad.
 

 

© Dernières Nouvelles d'Alsace, Mardi 27 Août 2002